Carrousel sur mésure

1 févr. 2020

Psycho. Confidences sur l'oreiller. Stop ou encore?












Lorsque les corps se rapprochent la tentation est grande de voir les langues se délier. On s'épanche, on papote. Qu'a t-on à y gagner et surtout à perdre. La question mérite d'être posée ...à tête reposée.

Mais d'un autre côté, notre boudoir est aussi  le lieu propice pour oser dire ou demander ce qui nous tient à coeur ou ailleurs. Carnet de filles fait toute la lumière sur ce choix épineux.


A lui  dire sans rougir:
  • Votre satisfaction.  Sans hésiter, guidez le par vos soupirs, vos petits (ou grands) cris. On oublie la pudeur, faites vibrer vos cordes vocales. De son côté savoir qu'il est sur la bonne piste, l'inspirera d'autant et gonflera son ego.


  • Vos fantasmes.  C'est ici et maintenant la tête lovée sur son épaule. Mais attention un fantasme, ça se murmure, ça se chuchote, ça se déguste à deux, à mi-chemin entre gourmandise et songe.Votre timbre de voix est un aphrodisiaque autant que vos caresses.
   

A  lui taire:

  • Vos ex, vos expériences passées. Toute comparaison avec un autre que lui risque d'activer ses complexes voire de le laisser perplexe, ou de l'inquiéter. Même si la comparaison joue en sa faveur. Il se demande: serez vous aussi bavarde, inspirée dans les détails si un jour vous vous retrouvez dans d'autres bras. 

  •  Une infidélité passagère.Il vous regarde amoureusement, la culpabilité remonte à la surface, vous pensez que le moment est propice pour soulager votre conscience, et puis il y a prescription, bref il pardonnera. Le jeu de la vérité est tentant pour les amants, je te dis tu me dis... mais dangereux. En effet car au réveil, loin de la magie et de l'alchimie sexuelle, lorsque le carrosse  redevient citrouille, votre petit secret, lui que devient-il? Il trotte, il trotte dans sa tête.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire